AQTIS

Connexion Connexion

Dirigeant-e-s

Comité exécutif

 

 

Christian a œuvré dans l’industrie du cinéma à titre d’assistant à la caméra jusqu’en 2006. Il a par la suite endossé le rôle de directeur des affaires régionales de l’AIEST section locale 667, jusqu’en 2020. Pendant toutes ces années, il s’est assuré d’améliorer les conditions socio-économiques des membres de la section locale. Depuis quelques années, il représente l’AIEST au Conseil général de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). Il est un digne porte-parole de la main-d’œuvre dans les différentes sphères de l’industrie, comme le dénote son implication dans différents conseils d’administration tels que celui du Bureau de cinéma et de télévision du Québec et celui de l’Institut de l’image et du son (INIS). Il était à la tête du groupe d’AIEST 667 lors des négociations de l’entente de regroupement avec l’AQTIS. Il a investi toute son énergie dans le but de voir ce projet de fusion se concrétiser. Christian est le premier président de la nouvelle organisation : AQTIS section locale 514 AIEST.

 

Christian détient un long parcours qui l’a fait travailler au sein de plusieurs départements de l’univers cinématographique. Celui pour lequel il a choisi de s’impliquer et de se dévouer est le département technique, plus spécifiquement l’éclairage. Pendant toutes ses expériences de technicien, il a adoré occuper le poste d’éclairagiste. Son apprentissage lui a non seulement permis de parfaire sa technique, il lui a également donné la chance de cultiver son réseau. Christian s’est par la suite investi au local 514 de l’AIEST, à titre de premier vice-président jusqu’en septembre 2016. Il a ensuite été élu directeur général de la section locale. Cette position a changé de titre après quelque temps pour celui d’agent d’affaires. Il a endossé ce rôle jusqu’au mois de décembre 2020, avant de devenir vice-président des productions américaines au sein de l’AQTIS section locale 514 AIEST.

 

 

Isabelle travaille dans l’industrie du cinéma depuis 1998. Elle a fait ses débuts comme apprentie caméra sur le 1er film de Louis Bélanger : Post Mortem. Son parcours très polyvalent lui a fait découvrir toutes les facettes du département. Son expérience inclut des publicités, des longs métrages, des séries télé québécoises et américaines. Isabelle a même travaillé sur quelques projets Imax, réalité virtuelle 3D. Elle est particulièrement fière d’avoir participé au tournage des Invasions barbares de Denys Arcand, qui a remporté une statuette aux Oscars. Son amour des voyages, lui a permis de participer à trois projets en format Imax (65mm et numérique) en Islande, en Argentine et en Floride. Au sein de la nouvelle organisation, Isabelle occupe le poste de vice-présidente à la caméra.

 

 

 

 

Francesca œuvre dans l’industrie en tant que scripte depuis 22 ans. Elle a commencé sa carrière sur les plateaux de tournage comme assistante vidéo. Elle a participé notamment à Borderline, À l’origine d’un cri, Dans une galaxie près de chez vous, Nos étés, Lâcher prise et Discussions avec mes parents. Parallèlement, elle a également réalisé des vidéos d’arts et des documentaires. Au cours de sa carrière de scripte, elle a travaillé comme conseillère à la scénarisation et a participé à de nombreux jurys. Elle a donné beaucoup de formations, d’ateliers et de conférences sur le milieu et sur son travail. Du côté de l’implication sociale, elle s’est engagée auprès d’organisations non gouvernementales et politiques sur les enjeux de libre-échange et de justice sociale pendant plusieurs années. Ce qui l’a amenée à côtoyer des organisations syndicales à travers les Amériques, pour ensuite travailler elle-même comme conseillère syndicale à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) pendant 2 ans. Toutes ces expériences lui ont permis d’agir selon ses convictions, toujours à la défense de la culture et de ses artisan-e-s pour plus de justice sociale, d’équité et de démocratie. Son implication syndicale dans l’organisation de techniciens a débuté avec le Syndicat des Techniciens et Techniciennes du Cinéma et de la Vidéo du Québec (STCVQ) où elle a été membre du conseil d’administration. À l’AQTIS, elle a été membre du comité des scriptes pendant plusieurs années et elle fait partie du conseil d’administration depuis 4 ans. Francesca est également la représentante de l’AQTIS au comité de représentation professionnelle de Québec Cinéma. Elle possède également 8 années d’expérience et de formation en gouvernance pour PRIM, un centre d’artistes autogéré.

 

Bernard œuvre dans le milieu depuis longtemps. Sa première expérience de technicien lui a permis de travailler dans un projet de rêve : il a traversé l’Amérique pour une série documentaire. II a ensuite passé par le département de la régie (logistique) sur quelques projets de fiction et de publicité, pour finalement occuper les fonctions de machiniste et machiniste gréeur sur des productions de grande envergure. Il a gravi les échelons du département machiniste et il a été chef machiniste gréeur pendant 10 ans. Membre de l’AQTIS et membre de l’AIEST 514 depuis leurs créations distinctes, ses implications au niveau syndical ont rapidement commencé à se manifester. Il a été élu délégué de plateau et participé à l’élaboration des critères d’adhésion des machinistes de plateau et des machinistes gréeurs à l’AIEST514. Grand défenseur des conditions de travail des techniciens, et plus particulièrement des conditions hors plateau, il a été embauché à l’AQTIS en 2017 à titre de conseiller en relations de travail. Entre novembre 2019 et décembre 2020, il a assuré l’intérim de chef aux relations de travail. Ces postes lui ont permis de réunir une vaste expérience en application des ententes collectives. Bernard a participé à toutes les étapes des négociations actuelles et passées (AQPM, APP, négociation des conditions de travail des employés AQTIS, plusieurs ententes uniques). Sa carrière en relations de travail est très vaste, en passant par des rencontres prénégociation, à l’élaboration des cahiers de demandes, des présences à la table de négociation avec les producteurs jusqu’à la mobilisation des membres sur le terrain. Au sein de la nouvelle organisation, il occupe le poste de vice-président du secteur de la postproduction. 

 

Dominic a travaillé pendant 27 ans sur les plateaux de télévision en tant que contrôleur d’image. Son parcours très varié, lui a permis de travailler sur toutes sortes d’émissions : de Watatatow à La Voix, en passant par Star Académie, trois jeux olympiques, Céline à Vegas ainsi qu’une finale de la Coupe Stanley. Depuis sa jeunesse il s’est impliqué dans plusieurs organisations scolaires ainsi que dans d’autres organismes tels que la Caisse Desjardins et l’école de ses enfants. Il a fait partie de l’Association des professionnels de la vidéo du Québec (APVQ). Il s’est ensuite engagé au sein de l’AQTIS à titre de président d’élection, au comité de retraite et finalement comme président du conseil d’administration pendant 18 mois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Colleen a débuté sa carrière au sein du département de maquillage sur des plateaux québécois tels que Lance et Compte, Scoop et Fortier. Du côté américain, elle a travaillé dans des films comme The Aviator, Xmen, Lucky Number Slevin, Chaos Walking et plusieurs autres. Ses nombreuses collaborations lui ont valu deux prix Iris (anciennement Jutra), un prix Gemini, un Canadian Screen Award ainsi que de multiples autres nominations, notamment aux Primetime Emmy Awards. Sa carrière au sein de l’industrie du cinéma et de la télévision ne se limite pas au Québec et aux États-Unis. Colleen a également travaillé dans plus de 20 pays à travers l’Europe, l’Asie et l’Afrique du Nord. Talentueuse et globe-trotteuse, cette artiste a travaillé avec des équipes provenant de tous les coins de la planète. En plus d’être une des membres qui a fondé l'AIEST 514, elle est membre de l'AQTIS depuis plus de 30 ans.

 

 

 

 

La carrière de Nicolas au département de la caméra a débuté en 1985 lors d’un stage sur Hold-Up. Avant de faire le saut vers la caméra, il a travaillé au sein du département des décors, notamment sur film Le Matou. D’abord deuxième assistant caméra du grand Yves Drapeau pendant quelques années, et il est devenu premier assistant en 1988. Son parcours inclut plus d’une centaine de projets parmi lesquels figurent Scoop 1, Dallas Buyers Club, Brooklyn et US Vs Billie Holiday. Son parcours professionnel l’a mené vers des productions partout au Canada, mais aussi dans une douzaine de pays, ce qui lui a permis d’expérimenter en première ligne les conditions de travail d’ailleurs. C’est en comparant ces différences qu’il a décidé de s’impliquer syndicalement dans le but d’améliorer les conditions de travail d’ici. Nicolas s’est engagé auprès du Syndicat des Techniciens et Techniciennes du Cinéma et de la Vidéo du Québec (STCVQ) et de toutes les organisations qui ont suivi depuis 1984. Il est également membre de l’AIEST 667 depuis 1987 et il a fait partie de son conseil d’administration pendant 9 ans.

 

Catherine a commencé son parcours au sein du département caméra en 1999. Elle a développé sa carrière en passant du rôle d’apprentie à celui de deuxième assistante caméra sur de très beaux projets québécois. Sa persévérance l’a menée jusqu’à la fonction de première assistante caméra depuis 2010. Son engagement pour les conditions de travail des techniciennes et des techniciens l’a mené vers le rôle d’administratrice de l’AQTIS depuis 2012, en plus d’être représentante du département caméra. On lui doit notamment la mise en place des comités plateaux verts et solidarité féminine. Elle a participé de près aux négociations avec l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM). Catherine a également siégé à la table de négociation pour la fusion de l’AQTIS et l’AIEST 667 et 514. De nature énergique et souvent décrite comme épicurienne, elle apprécie les choses agréables et exerce son métier avec passion et dévouement.  

 

 

     

José a débuté sa carrière dans le milieu en 1998 sur l’émission Un gars, une fille en tant qu’éclairagiste. Son parcours professionnel inclut des postes comme assistant de production, machiniste, assistant caméra VL et premier assistant caméra. Certains projets ont nécessité son implication pour quelques jours, tandis que d’autres pour une série complète. Ces expériences lui ont permis d'évoluer, autant en série de fiction et documentaire, qu’en télé-réalité et même parfois sur des films américains. Son vaste parcours, la mené jusqu’aux fonctions de caméraman et de directeur photo depuis 2003. Il travaille maintenant sur des séries documentaires, pour des productions magazines et des variétés. José a été membre du conseil d’administration de l’AQTIS pendant 10 ans. Il est maintenant trésorier pour l’AQTIS section locale 514 AIEST.

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Fort d’un parcours artistique d’exception, Michel est l'un des monteurs les plus renommés de l’univers cinématographique au Canada. Il a débuté sa carrière comme assistant vers le milieu des années '70, avant de contribuer à de nombreux films primés avec des réalisateurs renommés comme Jean-Claude Lauzon, Gilles Carle et Pierre Falardeau ainsi que la réalisatrice Léa Pool. Michel est lauréat de trois prix Écrans canadiens (anciennement Génie) du meilleur montage pour les films Un Zoo la nuit, Léolo et Maurice Richard et du prix Gémeaux du meilleur montage pour Lance et compte 2. Il a également à son actif plusieurs nominations, autant pour les prix Écrans canadiens (anciennement Génie) que pour les prix Iris (anciennement Jutra). En plus de briller sur la scène québécoise et sur la scène canadienne, il s’est démarqué sur la scène internationale. Il a notamment fait le montage du film de James Bond, Tomorrow never dies et de The 6th Day. Cet artisan engagé est membre fondateur du Comité des treize, un regroupement indépendant de monteuses et de monteurs qui a pour mission de favoriser le réseautage entre ses membres et de redonner au métier ses lettres de noblesse. Toujours soucieux des conditions dans lesquelles lui-même et ses pairs exercent leur métier il a siégé au conseil d’administration de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (ACCT), et depuis 2008, il fait partie du conseil d’administration de l’AQTIS. 

Comité de direction

 

 

Gilles a débuté son parcours professionnel à titre de conseiller syndical pour le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Ses habiletés de négociateur et sa maîtrise du relationnel lui ont rapidement permis de gravir les échelons. Il a d’ailleurs occupé conjointement les postes de directeur du SCFP et de vice-président de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) pendant près d’une décennie. Après avoir endossé les fonctions de vice-président aux ressources humaines et aux communications pour le Fonds de solidarité FTQ, il a fait son entrée dans le monde de la haute fonction publique : d’abord à titre de directeur général du comité patronal de négociation au sein du Ministère de la Santé et des Services sociaux. Il a par la suite été sous-ministre associé au Conseil du Trésor, puis sous-ministre adjoint au Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Fort d’une expertise diversifiée axée sur l’action et comptant une multitude de règlements d’enjeux complexes, il a accepté d’agir à titre de vice-recteur aux ressources humaines suppléant à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Sollicité pour réaliser différents mandats de consultation et de conseiller stratégique, sa trajectoire l’a mené vers l’AQTIS en 2017 : de consultant, il est passé à la direction générale. Sous sa gouverne, de nombreux chantiers ont été mis en place : il a établi des canaux de communications solides avec les différents paliers gouvernementaux, en plus de positionner l’AQTIS comme un joueur incontournable de l’industrie. Puisque le mieux-être des membres et la création d’emploi sont au cœur de ses priorités, c’est sous sa gouverne que la fusion entre trois organisations a eu lieu (AIEST 667, AIEST 514 et l’AQTIS). Grâce à ses talents de négociateur et de rassembleur, l’AQTIS est désormais l’AQTIS section locale 514 AIEST.

 

Professionnelle et gestionnaire aguerrie, Corina a près de 20 ans d’expérience en gestion et en finance. Son parcours lui a fait cumuler les fonctions de comptable, de contrôleuse et endossé divers postes de direction en Europe. Arrivée à l’AQTIS depuis 2009, elle a toujours atteint de nouveaux jalons et connu une évolution constante au sein de l’organisation. La comptabilité et la paie, le suivi des budgets, les finances, toutes les opérations et l’administration des contrats et remises sont sous sa gouverne. Toujours à l’écoute des besoins de ses collègues, cette gestionnaire a surtout à cœur le bien-être des gens qui compose son équipe.  À la fois cartésienne et humaine, cette femme dirige les départements des finances et celui de l’administration depuis plus de sept ans. Avec la naissance de la nouvelle organisation, Corina assure désormais l’uniformisation des pratiques comptables, des opérations, des systèmes de paie pour les employés et des contrats de remise pour : AQTIS section locale 514 AIEST.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant de se voir confier différents postes clés à titre de gestionnaire, Marie-Josée a d’abord œuvré comme chroniqueuse, journaliste, conceptrice, animatrice et productrice – et ce, à la fois à la télévision et en presse écrite. TVA, Évasion, TV5, Musimax, La Presse, ICI, Canoë et VOIR sont quelques enseignes où elle a évolué. En démarrant un segment d’édition commerciale greffé à une agence de marketing, elle a ensuite plongé dans le monde de l’édition plus volontairement. Reconnue parmi les premières au Québec à avoir exploité le potentiel du contenu de marque, elle a contribué directement à l’idéation et à la mise en œuvre de plusieurs projets porteurs de résultats. Elle a développé et rédigé les publications REZO et XPLORE avant de joindre les rangs de Sid Lee, où elle a occupé le poste de directrice du contenu et du développement pour la filiale Jimmy Lee. La première chaîne multiplateforme au Canada, Libtv compte parmi ses réalisations pour ce joueur de la production numérique. Elle a ensuite évolué chez un chef de file des télécommunications : TELUS. Dans un premier temps, à titre de directrice du programme Génération INC. Elle a par la suite endossé le rôle de directrice du développement pour TELUS Capital de risque. Pour cette filiale, elle a mis sur pied un projet de chaîne dédiée à la santé et tout son écosystème. Un saut dans l’univers des technologies lui a permis de diriger les communications et le marketing pour une importante firme de consultation privée en technologie numérique : Alithya. Avant de prendre place au sein de l’organisation, elle a dirigé les communications, le marketing et les relations publiques pour les quatre chaînes de télévision francophones du groupe Corus : Séries Plus, Historia, Télétoon et La chaîne Disney. 

 

 

   

Après avoir complété son barreau, ce sportif et grand joueur d’équipe, a débuté sa carrière au sein d’un cabinet d’avocats de Montréal en 2013, d’abord à titre de stagiaire, ensuite à titre d’avocat. Sa détermination l’a rapidement amené à plaider diverses causes devant les tribunaux de droit communs et administratifs. Animé par les causes sociales et soucieux de mettre son expérience au profit des personnes dont les besoins sont évidents, Laurence s’est progressivement orienté vers le domaine du droit du travail, ainsi que de la santé et de la sécurité du travail. Arrivé à l’AQTIS en 2019, il a d’abord endossé le rôle d’avocat chargé des dossiers d’accidents de travail et de griefs, avant de devenir chef des affaires juridiques. Parallèlement à son rôle de chef, il participe à la mise en place d’initiatives efficaces pour les relations de travail. 

 

 

 

 

 

 

Arrivée à l’AQTIS en mars 2013 pour un remplacement temporaire de quelques semaines, Catherine ne se doutait pas que l’association définirait son parcours de vie. Secrétaire de direction par intérim, préposée au service aux membres et cheffe d’équipe sont quelques-uns des postes où elle a évolué au sein de l’organisation. Son parcours professionnel lui a permis de bien comprendre le rôle de chaque personne dans son équipe, ce qui lui a valu la nomination comme directrice du service aux membres et des technologies de l’information en 2018. Catherine a toujours pris part aux grands projets de l’organisation. Que ce soit la mise en place du paiement en ligne sur le site, la rédaction et la diffusion de l’hebdo-AQTIS, la mise en place de la structure des représentants de départements, la révision des critères d’adhésion ou l’intégration du SET. Gestionnaire dans l’âme et maintenant de profession, Catherine se nourrit de défis où le travail d’équipe est mis à l’honneur. Elle sera au cœur de l’harmonisation des processus du service aux membres et des TI dans le cadre de la fusion AQTIS-AIEST, et elle coordonnera le comité d’évaluation des postes mis sur pied dans le cadre de la négociation 2019 avec l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM).

   
  1.  
  1.  

     

Organigramme

Votre navigateur n'est pas supporté.Mettre à jour